Filière Recyclage du Verre

De Wikiwaste
Aller à : navigation, rechercher

Préambule

Ce document fait partie d’une série rédigée dans le cadre d’un contrat de collaboration de recherche entre INSAVALOR SA et sa plateforme PROVADEMSE et la SARL TRINOV intitulé « Contribution au développement d’un outil de diagnostic et de mise en place de stratégies d’écologie industrielle en terme de gestion des déchets entre différentes PME d’un même territoire » et appartient conjointement et à parts égales à INSAVALOR-plateforme PROVADEMSE et à TRINOV.

Les cahiers des charges ainsi établis synthétisent les données disponibles dans la littérature scientifique et technique et des avis d’experts pour un certain nombre de filières de gestion et de traitement appartenant à une liste définie spécifiquement pour cette étude. Ils visent à définir les paramètres et les critères (positifs ou négatifs) conditionnant l’entrée de déchets, d’une manière générale, dans les filières de gestion/traitement/valorisation concernées. Pour toute validation de l’orientation d’un flux de déchet donné vers une installation, il conviendra de compléter cette approche en se reportant au cahier des charges et arrêtés d’exploitation spécifiques à l’installation considérée.

Cadre Réglementaire pour les déchets de verre

Les déchets de verre ne sont pas soumis à une réglementation spécifique et dépendent de la réglementation générale sur les déchets. Ils sont considérés comme non dangereux, sauf s’ils sont souillés par des produits dangereux.

Le tableau suivant répertorie les déchets de verre présents dans la classification européenne des déchets (1) :   Les déchets d’emballages en verre sont soumis à une réglementation spécifique dont :

  • la directive européenne 2004/12/CE du 11 février 2004 qui fixe des objectifs minimaux de recyclage de 60% en poids pour le verre ;
  • Les articles R.543-42 à R.543-52 du Code de L’Environnement qui précisent les exigences de prise en compte de l’environnement dans la fabrication de l’emballage.

Les seuls modes de valorisation autorisés sont la réutilisation, la valorisation matière, la valorisation énergétique.

Recyclage du verre

Déchets potentiellement admissibles dans les filières recyclage du verre

Le verre récupéré est constitué de :

  • verre industriel provenant des professionnels (embouteilleurs, négociants en vin, restaurateurs, miroiteries,...) ;
  • verre issu des chantiers de destruction du bâtiment (verre a vitre) ;
  • verre des automobiles en provenance des garages et des véhicules hors d’usage (pare-brise) ;
  • verre ménager qui représente 13 % du poids des ordures ménagères.

Les verres plats sont recyclables, mais la filière n’en est qu’à ses débuts. Il n’existe malheureusement que très peu d’informations concernant les critères d’entrée dans cette filière, hormis le fait que les déchets de verres plats ne doivent pas être considérés comme dangereux pour suivre la filière.

PTM – Verre d’emballage (2)

Ces prescriptions ne concernent que le verre d’emballage et non les verres plats (pare-brise, vitres). Le mélange de ces différents types de verre est prohibé.

Le verre d’emballage collecté par les Collectivités Locales est essentiellement recyclé dans les fours verriers produisant des emballages en verre. Avant son introduction, il doit subir préalablement un traitement dans un centre de traitement verrier pour le débarrasser des matériaux indésirables contenus en mélange.

Les Prescriptions Techniques Minimales -PTM- proposent deux niveaux de qualité Q1 et Q2, notées PTM Q1 et PTM Q2, qui permettent au verrier de recycler le verre dans des conditions techniques et économiques acceptables.

Elles contribuent à la définition du Prix de Reprise versé par les verriers aux collectivités locales telles que défini dans le contrat de Garantie de Reprise. Le verre non conforme à ces PTM n’est pas repris.

Ces PTM ne sont utilisées que pour les lots de verres d’emballage collectés par les collectivités. Il est probable que les critères de reprise des verres d’emballages en provenance d’entreprises soient les mêmes. Cette information est à vérifier.

Produits acceptés et refusés

Produits acceptés

Verre d’emballage : bouteilles, bocaux, flacons, pots, mais excluant tout matériau étranger au verre d’emballage.

Produits refusés

Ils correspondent aux impuretés étrangères à l’emballage verre, tels que :

  • Infusibles : produits dont la température de fusion est supérieure à celle du verre (exemples porcelaine, faïence, grès, carrelage, terre, pierres, graviers, ciment, produits réfractaires, etc.) ;
  • Tous les verres spéciaux, tels que verres armés, pare-brise, écran de télévision, ampoule d’éclairage, lampe cristal, vaisselle en verre, verre opaline, miroir et verre non transparent et coloré, vitro cérames, etc. (refusés dans la filière de recyclage des emballages) ;
  • Toute verrerie médicale provenant de centres hospitaliers, laboratoires, cliniques, etc.
  • Tout autre produit tel que papier, carton, bois, plastique, caoutchouc, liège, métaux etc.

Paramètres caractéristiques

Trois paramètres clés caractérisent les lots de verre : la densité, les taux d’impuretés et d’infusibles.

Densité du lot
Densité Qualité du verre collecté

< 0,76

PTM Q1

0,76 < Densité < 1

PTM Q2

> 1

Non conforme

  • Entre 0,4 et 0,76, le lot est accepté sans autres conditions (PTM Q1) ;
  • Entre 0,76 et 1, le lot est classé PTM Q2 ;
  • Au-delà de 1, le verre est considéré comme possédant trop d’impuretés et ne sera pas accepté, devenant ainsi aux yeux des réglementations un déchet inerte.
Taux d’impuretés globales
 % d’impuretés Qualité du verre collecté

< 2 %

PTM Q1

> 2%

Non conforme

Le verre ne doit pas contenir plus de 2 % de produits refusés tels que définis ci-dessus (porcelaine, faïence, etc…).  

Teneur en infusibles

Le verre ne doit pas contenir plus de 0,5 % d’infusibles en respectant la granulométrie suivante :

Granulométrie 10 mm >10 mm Qualité du verre collecté

Teneur en infusibles

100 g/T

Et

4900 g / T

PTM Q1

Teneur en infusibles

> 100 g/T

Et / ou

> 4900 g/T

Non conforme

Taux de verre de couleur dans le verre incolore

Dans le cadre d’un tri par teinte, le taux de verre de couleur dans le verre incolore ne doit pas dépasser 12 %.  

Bibliographie

1. Picardie, Région. Traitement des déchets Verre. [En ligne] http://www.dechets.picardie.fr/spip.php?rubrique62.

2. Graindorge, Joël. Le guide du recyclage et du réemploi.

3. ADEME. Déchets verre. [En ligne] http://www.ademe.fr/htdocs/presentation/Actionregionale/hnormandie/Guide_dechets/Ademe_Site/web-content/pages/2410.htm.